[Edito] Un remaniement et 4 objectifs pour la France

Featured

323stephane_le_follStéphane LE FOLL, Président de Répondre à Gauche

Suite au message que nous ont adressé les Français dans les urnes, le Président de la République a nommé un nouveau Gouvernement plus compact, plus cohérent, plus solidaire. Bref, un Gouvernement de combat dont le premier devoir sera de redonner confiance à un pays qui doute trop souvent de lui-même. Je retiens de l’intervention du chef de l’Etat et du discours de politique générale du nouveau Premier Ministre, Manuel Valls, 4 objectifs essentiels dans cette nouvelle étape du quinquennat : Continue reading

Message de Stéphane LE FOLL, Président de Répondre à Gauche

Quote

Oui, ce premier tour des élections municipales constitue une grande déception. La faible participation en particulier de nos électeurs doit être entendue, comprise et nous devrons en tirer les conséquences au lendemain du scrutin.

Mais aujourd’hui, l’heure doit plus que jamais être à la mobilisation pour le second tour. Il ne nous reste que quelques heures pour convaincre, nous rassembler et faire gagner les maires de gauche dont le travail au quotidien est une fierté pour nous tous.

Je compte sur vous, vous qui je le sais, donnez toute votre énergie pour la réussite de nos candidats, de nos valeurs et de nos idées au service des Français. A tous, merci pour votre engagement.

[Edito] Municipales : une élection au service des français

François RebsamenPar François REBSAMEN, Sénateur de la Côte-d’Or, Maire de Dijon, Président du Groupe Socialiste au Sénat.

La droite à la recherche pathétique d’un positionnement idéologique depuis sa défaite à la Présidentielle de 2012, n’a toujours pas accepté l’alternance démocratique et n’a pour obsession que de faire échouer la gauche quitte à faire échouer en même temps le redressement de la situation de notre pays. Habitée uniquement par un esprit de revanche, elle voit dans les élections municipales, une opportunité de l’exercer.

C’est la raison pour laquelle elle essaie de donner à ces élections locales une vocation nationale.

Jean-François COPE appelle donc les français à manifester leur mécontentement supposé, leurs angoisses et leurs inquiétudes à l’égard de la politique du gouvernement en sanctionnant par leur vote les maires de gauche.

Il veut transformer un scrutin local en un référendum national….

Comme d’habitude il se trompe et comme d’habitude il veut manipuler les Français car au fond il les méprise et les prend pour des idiots. Dans son propre camp d’ailleurs des élus, comme François BAROIN, s’élèvent contre ce détournement de scrutin.

Les maires sont aujourd’hui les seuls élus que les français apprécient. Leur popularité dans l’opinion résiste au rejet de la classe politique que la crise a accentué ces dernières années.

Leurs administrés voient tous les jours les résultats concrets de leur action à leur service et au service de l’amélioration de leur qualité de vie.

Ils sont les garants du lien social, les artisans patients et persévérants du mieux vivre ensemble. Ils ont été et ils sont le rempart contre les extrémismes.

Ils sont les meilleurs étendards de nos valeurs républicaines : liberté, égalité, fraternité. Et les maires de gauche ont depuis longtemps rajouté la solidarité au fronton de cette trilogie.

C’est pourquoi je suis persuadé que les électeurs utiliseront leur bulletin de vote uniquement pour élire leur maire et pas pour obéir au fantasme de le droite : chasser le gouvernement. Ils approuveront ou sanctionneront un bilan et ils choisiront un projet, une équipe et un homme pour le porter.

Au moment où la politique menée par le Président de la République et par son gouvernement commence à porter ses fruits, où les indicateurs économiques évoluent dans le bon sens, et permettent d’avoir confiance en l’avenir, les socialistes doivent aborder les élections municipales avec ce même sentiment de confiance. Confiance dans leurs élus, confiance dans leurs bilans et leurs projets, confiance dans l’attachement que leurs électeurs leur porte.

Il reste peu de temps, mobilisons nous, mobilisons les, pour que ce scrutin municipal conforte la gauche dans nos villes et dans nos communes afin de continuer à œuvrer au service du mieux vivre de tous les français.

Les bourgs, vecteurs de l’égalité des territoires pour la France non urbaine

© capude1957 - Fotolia.com

Argentat (19) © capude1957 – Fotolia.com

Par Carole DELGA, députée de Haute-Garonne, Secrétaire nationale à l’égalité des territoires du Parti Socialiste et Alain CALMETTE, député du Cantal  

La création d’un ministère de l’égalité des territoires –une première dans l’histoire de notre République- a fait souffler un vent d’espoir sur l’ensemble du paysage local français. L’ambition nouvelle de la lutte contre la fracture territoriale et la promesse d’une rupture avec la logique de mise en compétition des territoires ont envoyé un signal de confiance fort en direction des élus locaux.

Nous saluons ainsi l’action que mène le Gouvernement depuis vingt mois dans le but de bâtir une nouvelle organisation territoriale fondée sur les principes d’égalité et de justice. Continue reading

Entreprendre à Gauche

Par Laurent GRANDGUILLAUME, Député de la Côte-d’Or, Secrétaire national à l’organisation du Parti Socialiste.

© michaeljung - Fotolia.com

© michaeljung – Fotolia.com

Le 17 décembre 2013, j’ai remis au Gouvernement un rapport intitulé « Entreprises et entrepreneurs individuels — Passer du parcours du combattant au parcours de croissance ». 27 recommandations composent le texte, qui propose globalement une simplification des régimes juridiques, sociaux et fiscaux de l’entrepreneuriat individuel. Un grand nombre de mes recommandations ont été introduites dans le projet de Loi de Sylvia Pinel.

Continue reading

Adapter la société au vieillissement

Sénior - © Alexander Raths - Fotolia.com

Sénior – © Alexander Raths – Fotolia.com

Par Martine PINVILLE, Députée de la Charente, Secrétaire Nationale à la Santé du Parti Socialiste.

Le XXIème siècle, dans notre pays, sera marqué par une progression sans précédent du nombre de personnes âgées de plus de 60 ans. Il ne faut pas hésiter à le dire, c’est une chance pour la France tant dans le domaine économique, avec le développement de la Silver Economy, que pour l’ensemble de la société. Continue reading

Accord sur la Formation Professionnelle : une grande avancée pour les salariés, pour les demandeurs d’emploi et pour la compétitivité des entreprises

© michaeljung - Fotolia.com

© michaeljung – Fotolia.com

Par Pascale GERARD, Secrétaire nationale du Parti Socialiste à la formation professionnelle et à l’apprentissage

La formation Professionnelle continue en France : système très complexe, fonctionnant en « tuyaux d’orgue » selon le statut des personnes, mille feuilles profondément inégalitaire puisque bénéficiant davantage aux plus qualifiés, illisible pour nos concitoyens et donc pas assez efficace, tel était le diagnostic! Continue reading

« PISA 2012 » : nos élèves payent la facture éducative de la droite

© contrastwerkstatt - Fotolia.com

© contrastwerkstatt – Fotolia.com

Par Yannick Trigance, Secrétaire national adjoint à l’éducation du Parti socialiste

Les résultats du « PISA » 2012 constituent une preuve cinglante du démantèlement de notre école après 10 années de droite.

Baisse du niveau moyen en mathématiques, accroissement des écarts de niveau entre ceux qui réussissent et ceux qui échouent, aggravation des déterminismes sociaux : le bilan du quinquennat de Sarkozy et de la décennie UMP est sans appel. Continue reading

[Tribune] Pourquoi François Hollande ne doit pas changer de politique

Par Dominique VILLEMOT, Trésorier de Répondre à Gauche

Tribune publiée dans le quotidien « Les Echos » mercredi 13 novembre 2013.

François Hollande bat des records d’impopularité. Selon un sondage Ifop, 91 % des Français souhaitent qu’il change de politique, de méthode ou de gouvernement.

Sa politique se heurte en effet à beaucoup d’opposition. Il a ainsi dû renoncer à quatre projets fiscaux (taxe sur l’EBE, suppression de la réduction d’impôt pour enfants scolarisés, augmentation des contributions sociales sur l’épargne, écotaxe pour les poids lourds). Continue reading

Faire réussir la France

323stephane_le_follStéphane LE FOLL, Président de Répondre à Gauche

Cette rentrée politique a été marquée par trois enjeux décisifs pour la suite du quinquennat et ce pour plusieurs raisons.

Le premier enjeu concerne l’avenir de la Syrie, et au-delà, celui du respect des Droits de l’Hommes. En ayant eu recours à des armes chimiques interdites par la Convention internationale de 1993, le régime Syrien a commis un acte barbare qui ne saurait rester impuni, sans quoi plus rien ne s’opposerait à leur prolifération à travers le monde.  C’est pourquoi un recours a été déposé aux Nations-Unies afin de contrôler et démanteler la production d’armes chimiques syriennes, sans écarter un éventuel recours à la force en cas de manquement à ces obligations. Cette réaction de la Communauté internationale n’aurait pu être permise sans le courage et la volonté du Président de la République tandis que d’autres Nations se réfugiaient dans le silence. Cette action, en cohérence avec les valeurs ayant guidé avec succès l’intervention au Mali, doit être soulignée, y compris auprès de ceux qui crurent bon de railler un peu trop vite l’isolement de la France alors qu’elle faisait en réalité son honneur.

Le 2ème enjeu concerne la réforme des retraites discutée cette semaine au Parlement, à la fois courageuse, juste et source de progrès social : courageuse car elle exige des Français un effort important pour préserver durablement notre système par répartition issu du Conseil national de la Résistance ; juste car elle met à contribution tous les Français : salariés comme chefs d’entreprise ; juste aussi car l’abaissement du seuil de validation des trimestres de 200 à 150 heures permettra de mieux prendre en compte les périodes de travail à temps partiel qui pénalisaient jusqu’alors les femmes et les jeunes. Elle est enfin source de progrès social grâce à la prise en compte de la pénibilité, conformément à la demande historique des syndicats de salariés. Car chacun peut comprendre que si les gains d’espérance de vie doivent nous conduire à travailler plus longtemps, cet effort ne saurait être demandé de la même façon à un cadre et à un ouvrier.

Le 3ème enjeu est à mes yeux celui qui doit tous nous mobiliser dès à présent. Le Président de la République a pris un engagement solennel devant les Français : inverser la courbe du chômage d’ici la fin de l’année. Le pari est déjà gagné concernant les jeunes de moins de 25 ans. Il le sera à coup sûr demain pour tous les Français si, comme j’en suis convaincu, la baisse du chômage entamée en août se poursuit dans les mois qui viennent. A nous de leur rappeler que c’est bien la cohérence et la constance des orientations prises depuis un an qui ont rendu cet objectif possible, là où tant d’experts de droite comme de gauche nous prédisaient un inévitable et retentissant échec. C’est bien la politique d’investissement cumulée avec une politique active de création d’emplois pour les jeunes et les séniors ainsi que la réforme du marché du travail (ANI) qui portent leurs fruits aujourd’hui.

Ces enjeux seront décisifs pour la suite du quinquennat. C’est d’abord en gagnant la bataille pour l’emploi que ferons reculer l’extrême droite. Je compte sur la mobilisation de chacun d’entre vous pour relever ce défi pour la France et les Français.